Musculation : s’entrainer tous les jours ?

En matière de musculation, beaucoup de débutants vont s’entraîner tous les jours en pensant bien faire.

Les résultats seront plus rapides si j’y vais à fond et que j’y consacre beaucoup de temps, pensent-ils.

Mais est-ce bien vrai ?

Pour répondre à cette question, il faut bien comprendre que l’entraînement est un stress pour les muscles et l’organisme. C’est en réponse à ce stress que les muscles vont devenir plus forts, plus endurants, plus musclés. Ainsi, la prochaine fois que ce stress se reproduit, vos muscles seront prêt à faire face : c’est comme ça que le corps fonctionne.

On ne progresse donc pas directement pendant sa séance mais pendant le repos qui la suit, c’est là que le corps se « répare », qu’il devient plus fort et musclé, qu’il s’adapte. On appelle ça la phase de surcompensation.

Tout entraînement engendre donc une fatigue qui appelle une période de repos, et si vous pouvez vous entraîner tous les jours, il n’y a pas l’ombre d’un doute que votre façon de vous entraîner n’est pas optimale : vous brassez du vent en remuant des poids plutôt qu’induire un stress suffisant à vos muscles.

Le pire des scénarios serait d’entraîner un même muscle plusieurs jours de suite : ne soyez pas cette personne-là.

s'entrainer tous les jours

La bonne fréquence d’entraînement

Chaque individu ayant sa propre capacité de récupération, le nombre d’entraînements et de jours de repos sur la semaine peut varier, mais plus vous progresserez et plus vos capacités de récupération devraient s’améliorer. Parallèlement à cela, chaque entraînement sera lui aussi plus taxant car vous deviendrez capable de forcer de plus en plus sur chaque série et chaque exercice, c’est donc une question d’équilibre à trouver.

Pour un vrai débutant, 2 séances par semaines peuvent déjà suffire pour lancer la progression, mais 3 à 4 entraînements par semaine est la bonne moyenne pour la plupart des pratiquants, en les espaçant le plus possible : 2 fois deux jours avec un jour de repos entre les deux blocs, ou 2 jours d’entraînement, puis 1 jour de repos, 1 jour d’entraînement, 1 de repos, et 1 dernier entraînement.

Si vous avez très peu de temps à consacrer chaque jour à la musculation, 5 entraînements peuvent être une bonne solution, mais dans ce cas vos séances seront plus courtes et moins fatigantes, et un même muscle ne sera jamais entraîné 2 jours de suite.

À emporter

  • Le muscle ne s’hypertrophie pas pendant l’entraînement mais lors du repos qui suit, et ce processus prend du temps
  • On ne travail jamais un même muscle 2 jours de suite
  • Le plus n’est pas l’ami du mieux. La qualité d’abord.
  • Il est possible de travailler un muscle très régulièrement mais cela doit s’inscrire dans une stratégie globale qui répond à un objectif précis (rattraper un point faible par exemple) et il y a la bonne et la mauvaise manière de le faire.